Les Lignes de Continuité

La confrontation la plus directe est l’alignement de la Négritude avec la négativité. La question d’être interpellé, appelé où localisé dans une identité subordonnée à une autre humanité est bien documentée. Par ces moyens, le sujet humain d’ascendance africaine est forcément fixé dans une position identitaire qui est déjà subordonnée d’où le déplacement racial et la fracture en plusieurs autres identités. « Noir » et « Négritude » sont devenus des termes d’autonomisation et de ré-sémantisation hors de l’abjection. Ils accompagnent l’activisme des peuples africains qui ont également utilisé « l’Esthétique noire » pour récupérer la subjectivité noire pour un usage politique et créatif.