L’ECOLE DE DAKAR

Constituée de 170 tableaux de 18 artistes, la Collection Barbier est un des ensembles les plus importants de cette période de l’art contemporain du Sénégal, période qui s’identifie à la naissance d’une histoire de l’art connue comme « L’Ecole De Dakar », qui se situe entre les années 1965 et 1985. Jean Henry Barbier, français résident au Sénégal depuis 1948, décide en 2009 de retourner prendre sa retraite en France. Il emmène avec lui plus de deux-cent cinquante œuvres qu’il avait acquis auprès des artistes sénégalais. Quelques années plus tard, Barbier décide de faire revenir à Dakar ses œuvres et les confie à la Société Eiffage, convaincu de l’engagement d’Eiffage dans l’art et la culture, du sérieux dont l’entreprise fera montre dans la gestion des œuvres données. Son geste constitue un exemple de « restitution privée », un des premiers actes réfléchi de faire revenir des œuvres, pourtant légalement acquises, dans le lieu de leur création.