LANCEMENT DE LA QUINZAINE DE LA FRANCOPHONIE

L’Espace « AGORA » du Musée des Civilisations noires a accueilli, ce vendredi 18 mars 2022 à 10 H 00, la cérémonie officielle de lancement de la Quinzaine de la Francophonie. On notait la présence des ambassadeurs, des écrivains, des hommes de la culture, des arts et lettres, notamment le PCA\MCN Racine Senghor, le DG\MCN Pr. Hamady Bocoum, S.E.M. Mehdi FERCHICHI, ambassadeur de la Tunisie au Sénégal et Président du Groupe des Amis de la Francophonie (GAF), Pr Penda Mbow, Représentante personnelle du Chef de l’État à la Francophonie, Jean Antoine Diouf, Représentant de S. E. Mme le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur. Le Directeur de la Francophonie, maitre d’œuvre de cette cérémonie, remercie le Directeur Général du MCN pour avoir mis gracieusement à sa disposition l’Agora pour accueillir cet événement annuel. Il informe que la présente cérémonie est, en fait, le point de départ d’une série d’activités allant des conférences\débats au marathon de lecture, des séances de projection de films, en passant par de la formation dans le domaine du numérique. Dans son mot de bienvenue Racine Senghor, PCA du MCN a dit combien il heureux de voir se tenir cette cérémonie dans ces lieux d’échanges et de dialogue des cultures. Au moment où l’ambassadeur de Tunisie insiste sur la Francophonie comme lieu de consolidation des principales valeurs universelles, Pr Penda MBow, elle, livre un message personnel, fruit de ses réflexions, sur la fin de la mondialisation et la guerre des civilisations. Ainsi, elle suggère que la Francophonie soit plus ambitieuse pour continuer à impulser les idéaux d’humanisme pour un monde d’espoir, d’espérance, à l’endroit de la jeunesse, notamment. Quant à S.E M. L’Ambassadeur Jean Antoine Diouf, Représentant le Ministre des Affaires 2trangères et des Sénégalais de l’Extérieur, le multilinguisme devrait être la voie royale au sein de la Francophonie qui s’enrichit des apports de ses membres. Dans un environnement caractérisé par de nombreuses tentions et incertitudes, la Francophonie consolidée reste le lieu de manifestation de la solidarité et du partage.