CONFERENCE L’ARCHITECTE ODILE DECQ AU MCN

Les architectes sénégalais, de toutes les générations, se sont donné rendez-vous à la Salle AGORA du Musée des Civilisations noires, le 21 juillet à 17 h, pour assister à une conférence publique autour du travail de la célèbre architecte française, Odile DECQ. Marraine la promotion 1021-2022 du Collège Universitaire d’Architecture de Dakar, Odile DECQ a présenté à ses collègues sénégalais et aux étudiants en architecture ses œuvres architecturales édifiées aux quatre coins de l’Europe. Le travail de la prolixe et iconoclaste architecte, toujours habillée en noir, est un univers complet au sein duquel se côtoient, s’interpellent se répondent l’architecture, le design, l’art, l’urbanisme et même… l’humanisme. À son style direct, à sa personnalité affirmée et fantasque, répondent son architecture aux géométries audacieuses et ses créations innovantes dans tous les domaines où elle s’exprime.
Et dieu sait combien d’œuvres monumentales elle a construites !
De la Banque populaire de l’Ouest de Rennes au Musée d’Art contemporain de Rome, en passant par le Musée archéologique de Tangshan en Chine, le « Cargo », le « Twist et une Tour résidentielle à Barcelone. Son travail d’architecte est complété par l’intérêt qu’elle porte au design qui l’a amené à créer une série de meubles pour le siège de l’Unesco à Paris. Ce sont toutes ces pièces, plus belles les unes les autres, que Odile DECQ a présenté, en diapositives. Des échanges fort intéressants, entre la conférencière et le public, ont été relevés ; ainsi que la belle contribution de l’architecte Nicolas Sawalo Cissé plaidant pour une meilleure implication des architectes sénégalais. Baba Diop, journaliste culturel, a modéré la conférence après une belle présentation de la conférencière. En clôturant la conférence, le brillant journaliste – philosophe El Hadj Kassé a fait un plaidoyer pour inciter les architectes, les urbanistes et environnementalistes sénégalais à continuer à accompagner le gouvernement dans la construction d’un Dakar où il fera bon vivre.