blog-image

Commémoration de 28éme anniversaire du génocide des TUTSIS

Que d’émotions et de souvenirs douloureux au Musée des Civilisations noires lors de la cérémonie commémorative du génocide perpétré, le 7 avril 1994, contre les Tutsis du Rwanda. Ce 28ème anniversaire, s’est tenu en présence des hôtes de marque parmi lesquels on peut citer Sidiki Kaba, Ministre des Forces armées sénégalaises, l’Ambassadeur du Gabon au Sénégal (par ailleurs, Doyen du corps diplomatique et consulaire), S. E.M Adama Dieng, ancien Sous-Secrétaire général des Nations Unis, le Général Babacar Faye, ancien officier de la MINUAR, Yves Roger Rwogera Munana, Président de IBUKA Sénégal et le célèbre écrivain Boubacar Boris Diop.
Prenant la parole, S.E. M Jean Pierre KARABARANGA, ambassadeur du Rwanda au Sénégal dit espérer que ce 28ème anniversaire du génocide qui a vu massacrer, en 100 jours, plus d’un million de Tutsis au Rwanda, soit l’occasion d’une profonde introspection « pour que cela ne se reproduise plus jamais, nulle part sur notre planète ». Des témoignages poignants ont été faits par des survivants et des officiers sur le terrain. En particulier, le général Faye, alors capitaine, a raconté, avec une grande précision, comment lui et ses collègues sénégalais ont pris des risques inconsidérés pour sauver des centaines de Tutsis. C’est dans ces circonstances que le contingent sénégalais au Rwanda va perdre un de ses valeureux éléments, en l’occurrence le Capitaine Mbaye Diagne pour lequel les Nations Unis ont institué, pour l’honorer, le « Mbaye Diagne Day ».
C’est dans un « Espace Agora » lourd d’émotion que la voix du Ministre des forces armées Sidi Kaba tonne pour suggérer que le sacrifice de ce courageux capitaine soit posé comme le trait d’union entre le Sénégal et le Rwanda. L’ancien Secrétaire général adjoint des Nations unies a, quant à lui, fustigé le négationnisme latent dans certains cercles car, pour lui, « …la négation de ce génocide est une forme de sa continuation…. Et ça fait très mal ! …le travail de mémoire ne doit jamais s’arrêter car quand on oublie, on condamne le présent ». Pour rappel, le génocide contre les Tutsis a été déclenché quand, dans la nuit du 6 avril 1994, l’avion transportant le président rwandais de l’époque, Juvénal Habyarimana et le président burundais, Cyprien Ntaryamira, tous deux Hutus, a chuté. L’ambassadeur du Rwanda, maître d’œuvre de cette belle commémoration n’a pas manqué d’adresser ses remerciements appuyés à l’attention du PCA et du Directeur Général du Musée des Civilisations noires, lieu symbolique, par excellence, pour accueillir cette commémoration.

blog-image

LE MCN ABRITE LE «LANCEMENT DU RAPPORT SUR L’ETAT DE LA POPULATION MONDIALE EN 2022

L’espace « Agora » du Musée des Civilisations noires (MCN) a abrité ce 1er avril 2022 la cérémonie officielle de « Lancement du rapport sur l’état de la population mondiale 2022 », en présence de nombreux invités du secteur de la société civile, des ONG, de la diplomatie et des médias.
Parmi les membres du gouvernement, on relevait la présence du ministre de l’économie, du Plan et de la coopération, Amadou Hott et Salimata Diop Dieng, ministre de la femme, de la famille, du genre et de la protection des enfants.
Le rapport de cette année, intitulé « Comprendre l’imperceptible : agir pour mettre fin à la problématique négligée des grossesses non désirées », souligne l’urgence de prendre les mesures nécessaires pour prévenir les grossesses non désirées.
Dr. Natalia Kanem, Directrice l’UNFPA Sénégal a rappelé que le sujet abordé est délicat, en partie parce qu’il nous concerne toutes et tous. Rares sont les personnes qui n’ont aucune expérience en mémoire, qu’elles aient elles-mêmes vécu une grossesse non intentionnelle ou qu’elles connaissent une femme ayant été confrontée à cette situation. Pour certaines, il s’agit d’une crise personnelle, mais pour d’autres, cet événement, qui aurait dû être heureux, cache une tout autre réalité.
Au cours de la cérémonie le journaliste-animateur, Khalil Guèye a lu un tweet du Président Macky Sall « je salue le lancement ce jour du rapport annuel du FNUAP. L’événement rappelle l’importance majeure de la prise en compte des questions de populations pour la réussite des politiques de développement économique et social »

blog-image

DOSSIER DE PRESSE DE L’EXPOSITION PICASSO À DAKAR

Pablo Picasso, l’un des artistes peintre les plus marquants du XXème siècle fait son entrée au Musée des Civilisations Noires. L’art africain a joué un rôle important dans l’œuvre de Picasso. En effet, en 1972 quelques oeuvres avaient été présentées à Dakar grâce à Léopold Sedar Senghor ancien président du Sénégal. Aujourd’hui, 50 ans plus tard, ses œuvres seront exposées au Musée des Civilisations Noires. Le MCN en partenariat avec le @museepicassoparis,le @museeduquaibranly, le @museedartafricain inaugure l’exposition Picasso à Dakar qui se tiendra du ler Avril au 30 juin 2022 avec la participation du ministère de la culture et de la communication du Sénégal, de @franceausenegal et de @ifsenegal sous le haut patronage de Monsieur Macky Sall, président de la République du Sénégal et d’Emmanuel Macron président de la République française.
Télécharger le document

blog-image

LANCEMENT DE LA QUINZAINE DE LA FRANCOPHONIE

L’Espace « AGORA » du Musée des Civilisations noires a accueilli, ce vendredi 18 mars 2022 à 10 H 00, la cérémonie officielle de lancement de la Quinzaine de la Francophonie. On notait la présence des ambassadeurs, des écrivains, des hommes de la culture, des arts et lettres, notamment le PCA\MCN Racine Senghor, le DG\MCN Pr. Hamady Bocoum, S.E.M. Mehdi FERCHICHI, ambassadeur de la Tunisie au Sénégal et Président du Groupe des Amis de la Francophonie (GAF), Pr Penda Mbow, Représentante personnelle du Chef de l’État à la Francophonie, Jean Antoine Diouf, Représentant de S. E. Mme le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur. Le Directeur de la Francophonie, maitre d’œuvre de cette cérémonie, remercie le Directeur Général du MCN pour avoir mis gracieusement à sa disposition l’Agora pour accueillir cet événement annuel. Il informe que la présente cérémonie est, en fait, le point de départ d’une série d’activités allant des conférences\débats au marathon de lecture, des séances de projection de films, en passant par de la formation dans le domaine du numérique. Dans son mot de bienvenue Racine Senghor, PCA du MCN a dit combien il heureux de voir se tenir cette cérémonie dans ces lieux d’échanges et de dialogue des cultures. Au moment où l’ambassadeur de Tunisie insiste sur la Francophonie comme lieu de consolidation des principales valeurs universelles, Pr Penda MBow, elle, livre un message personnel, fruit de ses réflexions, sur la fin de la mondialisation et la guerre des civilisations. Ainsi, elle suggère que la Francophonie soit plus ambitieuse pour continuer à impulser les idéaux d’humanisme pour un monde d’espoir, d’espérance, à l’endroit de la jeunesse, notamment. Quant à S.E M. L’Ambassadeur Jean Antoine Diouf, Représentant le Ministre des Affaires 2trangères et des Sénégalais de l’Extérieur, le multilinguisme devrait être la voie royale au sein de la Francophonie qui s’enrichit des apports de ses membres. Dans un environnement caractérisé par de nombreuses tentions et incertitudes, la Francophonie consolidée reste le lieu de manifestation de la solidarité et du partage.

blog-image

Mme Audrey AZOULAY, DG de l’UNESCO en visite au MCN

Le Musée des Civilisatoins noires a reçu, le lundi 21 mars 2022 à 17 h, la visite d’un hôte de marque en la personne de Mme Audrey AZOULAY, Directrice générale de L’UNESCO, accompagnée de quelques membres de son cabinet. Accueillie par Pr Hamady Bocoum DG\MCN, en présence de Racine Senghor PCA et des membres d’une mission de l’lCCROM (Rome), la Directeur générale de l’UNESCO était tout fait à l’aise dans cet environnement, elle qui fut Ministre de la Culture de la France dans le gouverment de Manuel Valls. Par un geste d’élégance Pr Bocoum a demandé à son autre hôte, Pr Webber Ndoro, Directeur du Centre international d’études pour la conservation et la restauration des biens culturels (ICCROM) et non moins spécialiste du thème en question , de présenter l’exposition « l’Afrique, berceau de l’humanité ». Pour la suite, c’est Pr Bocoum, himsel, qui conduit la visite ponctuée d’échanges sur des questions liées, notamment à la coopération entre les deux organismes culturels. Opportunément, Pr Bocoum a rappelé que l’UNESCO a toujours été aux côtés du MCN dans toutes ses phases de développement; de la Conférence de pré-figuration à l’inauguration du MCN. La constance et la qualité de cette coopération devrait augurer des lendemains meilleurs. Les expositions en cours au MCN ont reçu la visite de la patronne de l’UNSCO : Afrique Berceau de l’Humanité, Contribution de l’Afrique à la Science et à la Technologie, l’Histoire de la Métallurgie en Afrique, les Lignes de continuité, les Civilisations africaines continentales, les Appropriations africaines des Religions Abrahamiques, Femmes africaines et Leadership politique et Maintenant l’Afrique. L’hôte du jour a même pu visiter le chantier de montage de l’Exposition « Picasso à Dakar, 1972-2022 » dont le vernissage au prévu le 31 mars 2022.
Très satisfaite de sa visite au MCN, Madame Audrey AZOULAY a consigné ces mots dans le livre d’Or « C’est un grand bonheur et honneur pour moi de visiter ce musée, dans l’histoire partagée de l’UNESCO et du Sénégal. Il nous revient de poursuivre cette histoire, au cœur des identités et de l’Universalisme du continent »

blog-image

LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME BIEN FETEE AU MCN

Le Top management et tout le personnel du Musée des Civilisations noires a observé, ce 8 mars 2022, un temps d’arrêt pour honorer son personnel féminin, au cours d’une cérémonie sobre mais intense tenue dans le hall. S’adressant à l’assistance, Racine Senghor, Président du Conseil d’administration a lu un texte fort parlant « O8 mars, Journée Internationale des Femmes ! Ce n’est pas seulement pour faire honneur à « la moitié du Ciel », en un jour vite passé, mais pour que les droits des Femmes soient reconnus et respectés partout, toujours et par tous. Cette Journée implique que soient posés des actes forts afin que cesse, par exemple, toutes formes de violences faites à celles qui portent le monde en leur sein et qui sont, naturellement, les gardiennes de la Vie. Bonne Journée du 08 mars à toutes les Femmes ! ». Il insiste sur l’attention et le respect que nous devons tous accorder à la femme mère, sœur, fille et épouse. Abondant dans le même sens, Hamady Bocoum, Directeur général affirme la place privilégiée qu’a toujours occupée la femme dans les sociétés traditionnelles africaines. Une façon de de suggérer la prudence dans la copie non maitrisée des modèles exogènes. Il rappelle avec force, l’engagement et la compétence reconnus des personnels féminins du MCN. Un mot de félicitations et de prières a été adressé à l’attention de son Assistance, nouvellement mariée. La cérémonie s’est achevée autour d’un copieux plat de méchoui servi, pour la circonstance, par …les hommes. Rappelons que la journée du 8 mars rappelle, au début siècle, les luttes ouvrières et les nombreuses manifestations de femmes réclamant le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les hommes et les femmes, qui agitèrent l’Europe et le monde occidental. Cette année, le thème retenu par l’ONU pour commémorer cette journée symbolique est « l’égalité des sexes aujourd’hui pour un avenir durable ». Bien sûr que la femme devrait être célébrée à tout instant et en tout lieu.

blog-image

Tourisme sportif : le Forum Sport Business se tient au MCN

Le Musée des Civilisations africaines a vu converger, le vendredi 4 mars 2022, des personnalités du monde des sports, du show biz et de la politique parmi lesquelles Mia Mottley, Première ministre de la Barbade, Matar Bâ, Ministre des Sports du Sénégal, Mark Tatum, Sous-commissaire de la NBA, Rama Yade, Directrice Afrique de l’Atlantic Council (Ex-Secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères de France) et Pape Mahawa Diouf, Directeur général de l’ASPT. Ce forum a été co-organisé par l’ASPT, Atlantic Council, et SEED Project Lors de son allocution, le Directeur général de l’ASPT, Pape Mahawa Diouf a d’emblée expliqué que ‘’ce Forum qui se tient à la veille du démarrage de la Ligue africaine de Basket-ball est une opportunité de montrer notre savoir-faire dans l’accueil d’évènements d’affaires avec des sites d’exception, comme le Musée des Civilisations Noires qui nous reçoit aujourd’hui’’. Il poursuit en énumérant quelques autres infrastructures susceptibles d’accueillir de grands événements sportifs ou culturels internationaux : le Centre International de Conférences Abdou Diouf de Diamniadio, le Stade olympique Abdoulaye Wade, Dakar Aréna, etc. Ainsi le Sénégal – qui dispose d’un potentiel considérable avec son offre MICE (Meetings, Incentives, Conferences & Events) – se positionne comme une destination attractive en termes de tourisme sportif, notamment. ‘’Toute une industrie peut ainsi être développée autour du sport – avec des célébrités comme Sadio Mané et Edouard Mendy – parce que nous avons les infrastructures, l’image, et surtout une stratégie’’, a affirmé Pape Mahawa Diouf, directeur général de l’ASPT.

blog-image

Émouvante cérémonie d’hommage à l’émérite Pr Iba Der Thiam au MCN

Le Musée des civilisations noires a été le cadre idéal pour recevoir la cérémonie du vibrant hommage que des intellectuels de tous ordres ont rendu, ce samedi 5 mars 2022, à l’éminent Pr. Iba Der Thiam, décédé le 31 octobre 2020 à l’âge de 83 ans, Tout le long de la journée, des personnalités politiques, du monde universitaire et la famille ont mis en exergue l’immense contribution d’Iba Der Thiam à la vie culturelle, politique, syndicale et académique du Sénégal et de l’Afrique. C’est Pr. Hamady Bocoum, Directeur général du Musée des Civilisations noires qui rappelle le rôle prépondérant joué par Iba Der Thiam lors de la conférence de préfiguration du MCN. En sa qualité de membre du Conseil d’Administration, il a aussi contribué à donner une personnalité propre au MCN. Les ‘’Mélanges offerts au Pr. Iba Der Thiam’’ (Éditions L’Harmattan Sénégal, 2020), un livre de plus 600 pages de témoignages d’amis et de collègues du défunt, a été présenté au public. Intervenant à la cérémonie au nom du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le Pr. Amadou Abdoul Sow a loué ‘’l’engagement de Iba Der Thiam pour le triomphe du savoir sur l’ignorance et l’obscurantisme’’. Les témoignages de l’épouse et du fils du défunt Professeur ont fini d’émouvoir profondément l’assistance Le parrain de l’université publique de Thiès (ouest), agrégé d’histoire, était aussi connu pour ‘’sa générosité, sa foi envers le Tout-Puissant et son amour du savoir’’, s’est souvenu Mahammad Dionne, par ailleurs neveu du défunt. Pour Dr Cheikh Tidiane Gadio, ancien ministre d’État des Affaires étrangères ‘’les intellectuels sénégalais et africains [doivent] briser le silence comme l’a toujours fait le Pr. Iba Der Thiam (…) C’est parce que les intellectuels se sont tus que d’autres ont pris la parole ’’, intervenant à la cérémonie comme représentant du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, ami du défunt. ‘Enseignant, homme politique et syndicaliste, Iba Der Thiam fut membre du comité scientifique de l’Unesco chargé d’écrire l’histoire de l’Afrique. L’instituteur devenu professeur d’histoire moderne et contemporaine a dirigé le projet d’écriture de l‘’Histoire générale du Sénégal : des origines à nos jours’’, une initiative du président de la République, Macky Sall.

blog-image

Visites tous azimuts des délégations étrangères au MCN

Le Musée des Civilisations noires reste un passage incontournable pour les autorités étrangères de passage à Dakar. Ces derniers jours, on y a noté un ballet de visiteurs de marque.  

Son Excellence l’Ambassadeur de Tunisie
Son Excellence l’Ambassadeur de Tunisie D’abord, c’est le haut Diplomate tunisien qui, en toute simplicité, se présente au MCN, accueilli par le Secrétaire général. SE. M. Mehdi FERCHICHI, en vrai connaisseur de l’art, a posé beaucoup de questions au médiateur de service, n’hésitant pas à engager des échanges de haute facture. En visitant « Les Lignes de Continuité », espace dédié aux portraits d’hommes et de femmes noirs qui ont honoré notre race, il n’a pas manqué d’exprimer, opportunément, son souhait d’y voir celui du Président Bourguiba.

Dans ses impressions consignées dans le Livre d’Or du MCN, l’Ambassadeur a dit « sa joie de visiter ce véritable joyau du Patrimoine mondial qui explique la place de l’Afrique dans le monde et qui rappelle – s’il en est besoin – que l’Afrique est le berceau de l’Humanité ».

Son Excellence, le Ministre d’État aux Affaires étrangères des Arabes Unis (EAU)

Ensuite, c’est au tour du Ministre d’État aux Affaires étrangères des Arabes Unis, Chargé des Affaires africaines, Son Altesse Sheikh Shakhboot Ben Nahyan Al Nahyan, de passer in cognito visiter, le samedi 19 février 2022 à 11 h, les différentes expositions en cours au Musée des Civilisations noires. Cette option lui a permis de prendre le temps nécessaire pour se délecter des œuvres exposées. Ainsi, pendant près de deux tours d’horloge, l’éminent visiteur a trouvé son bonheur dans la connaissance des valeurs et de la grandeur de L’Afrique et de sa Diaspora. Ses impressions consignées dans le livre d’Or du MCN confirment « son nouveau regard sur l’Afrique, berceau de l’Humanité et ses félicitations pour la réalisation de ce bel ouvrage, au service de la coopération entre les peuples ».

La Présidente du Goethe-Institut et la Présidente de la Fondation allemande pour la recherche

Enfin, le lundi 21 février 2022, une forte délégation allemande composée notamment de la Prof. Dr Carola LENTZ, Présidente du Goethe-Institut ; Prof. Dr. Katja BECKER , Présidente de la Fondation allemande pour la recherche ; du Chef du District de de Stuttgart-Zuffenhauen … est venue visiter le musée. Ces personnalités du monde de la culture sont présentes à Dakar dans le cadre de la visite officielle qu’effectue, pendant 3 jours, SE M. Frank-Walter STEINMEIER, Président de la République Fédérale d’Allemagne.
La délégation allemande accueillie par le Secrétaire général a visité, au pas de charge, six des neuf expositions en cours au musée à savoir Afrique Berceau de l’Humanité, Contribution de l’Afrique à la Science et à la Technologie, l’Histoire de la Métallurgie en Afrique, les Lignes de continuité, Femmes africaines et Leadership politique et Maintenant l’Afrique.
Dans le livre d’Or signé à la fin de la visite, Prof. Dr. Carola LENTZ a dit « le bonheur de sa délégation de visiter le MCN dont la réputation est bien établie à travers le monde et promet de revenir, bientôt ».

blog-image

Restitution des biens culturels : des experts pour batir sur une stratégie commune

L’Union africaine (UA), en partenariat avec le Musée des Civilisations noires (MCN) organise, du 30 novembre au 2 décembre 2021 au Sénégal- un « Atelier continental d’experts sur la restitution des biens et du patrimoine ‘’ aux fins de bâtir une stratégie africaine commune. Ainsi l’Afrique pourra ‘’parler d’une seule voix’’, a dit la directrice du développement social, de la culture et du sport de la commission de l’UA, Mariama Mohamed Cissé. ‘’Cette rencontre permettra aux experts d’échanger sur la possibilité pour les Etats Africains de parler d’une seule voix et d’avoir des documents continentaux pour pouvoir demander la restitution des biens et du patrimoine culturels de l’Afrique qui ont été volés à l’Afrique’’, a-t-elle déclaré. Cet atelier continental des experts de l’Afrique sur la restitution des biens culturels entre dans le cadre de la feuille de route des activités de l’année 2021 déclarée par l’Union Africaine ‘’Année des arts, de la culture et du patrimoine’’, souligne la directrice. ‘’Les consultations seront longues’’, dit-elle, mais ‘’nous espérons finaliser les documents de consultation sur la restitution de biens du continent l’année prochaine’’. Le directeur général du Musée des civilisations noires, le professeur Hamady Bocoum estime pour sa part qu’il faut mettre en cohérence tout le monde et parler d’une seule voix. Pour lui, ‘’il est important de se battre pour la restitution des biens et du patrimoine culturels qui ont été volés à l’Afrique pendant de longues périodes’’. Mais, souligne-t-il, il est aussi important de regarder ce qui se passe chez nous et d’avoir beaucoup d’attention par rapport aux recherches archéologiques, mais aussi par rapport à la production contemporaine. Car, selon lui, ‘’le patrimoine de demain c’est ce que nous produisons aujourd’hui’’. ‘’Le patrimoine est quelque chose de très complexe, il ne faut pas qu’on soit tout le temps rivé sur ce qu’on a perdu qui sera certainement retrouvé, mais ce que l’on est en train de reconstruire personne ne peut le préserver à notre place’’, insiste-t-il.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Spiko Dark par Spicethemes