blog-image

La journée porte ouverte

A l’occasion de la journée internationale des musées, le MCN vous invite à venir nombreux à la journée porte ouverte organisée ce mercredi 18 mai 2022 de 10h a 19h.
blog-image

Journée internationale des musées 2022 : le message du président de l’ICOM

Chers membres et amis de la communauté muséale

Chaque 18 mai depuis 1978, la communauté internationale des musées se réunit pour dialoguer avec son public et souligner l’importance du rôle des musées en tant qu’institutions au service de la société et de son développement. Cette célébration a été créée par l’ICOM dans le but de sensibiliser au fait que les musées sont un moyen important d’échange culturel, d’enrichissement des cultures, de développement de la compréhension mutuelle, de coopération et de paix entre les peuples. Aujourd’hui, cet objectif est plus que jamais d’actualité. Le thème de la Journée internationale des musées 2022 est “Le pouvoir des musées” et se concentre sur trois façons dont ils peuvent transformer le monde qui les entoure : le pouvoir de favoriser la durabilité et la justice climatique ; le pouvoir d’innover en matière de numérisation et d’accessibilité ; et le pouvoir de renforcer la communauté par l’éducation. À ce jour, nous avons enregistré près de 5 000 activités organisées par des musées du monde entier pour marquer cette occasion spéciale et libérer leur pouvoir de transformation.

Le thème de la Journée internationale des musées 2022 est “Le pouvoir des musées” et se concentre sur trois façons dont ils peuvent transformer le monde qui les entoure : le pouvoir de favoriser la durabilité et la justice climatique ; le pouvoir d’innover en matière de numérisation et d’accessibilité ; et le pouvoir de renforcer la communauté par l’éducation. À ce jour, nous avons enregistré près de 5 000 activités organisées par des musées du monde entier pour marquer cette occasion spéciale et libérer leur pouvoir de transformation.
Toutefois, les célébrations ne s’arrêtent pas au 18 mai : la communauté muséale mondiale se réunira à nouveau, cette fois en août, pour la 26e conférence générale de l’ICOM à Prague. Toujours sous la bannière du Pouvoir des musées et pour la première fois dans un format hybride, ce sommet international marquera l’orientation du secteur muséal pour les trois prochaines années.
Je vous invite tous à rejoindre l’ICOM et son réseau de près de 50 000 membres pour célébrer le pouvoir de transformation des musées à l’occasion de la Journée internationale des musées et de l’ICOM Prague 2022 ! Je vous invite tous à rejoindre l’ICOM et son réseau de près de 50 000 membres pour célébrer le pouvoir de transformation des musées à l’occasion de la Journée internationale des musées et de l’ICOM Prague 2022 !

blog-image

LE PEINTRE ABDOULAYE KONATE ET LE SCULTEUR KY-SIKIRI CHEZ « PICASSO A DAKAR, 1972-2022 ».

L’exposition « Picasso à Dakar, 1972-2022 » en cours au Musée des Civilisations noires continue d’accueillir quotidiennement des dizaines de visiteurs venus de divers horizons. Cette semaine, deux célèbres artistes africains ont fait le déplacement au MCN pour se délecter des œuvres originales du grand peintre espagnol. Il s’agit du célèbre peintre malien Abdoulaye Konaté, Directeur du Conservatoire National des Arts et Métiers Multimédia Balla Fasséké Kouyaté de Bamako et le sculpteur burkinabè de renom, Ky-Sikiri. Abdoulaye Konaté, « Grand Prix Léopold Senghor de la Biennale de Dakar, 1996 avec la fabuleuse œuvre : Hommage aux chasseurs du Mandé » dont les travaux portent, notamment sur « le textile dans lequel il inscrit les signes et les symboles des sociétés secrètes maliennes », note que le génie de Picasso a été d’avoir « établi un dialogue fécond à distance avec l’art africain ». Ainsi les apports et influences de l’art africain sur les travaux artistiques de Picasso sont indéniables et perceptibles au premier coup d’œil. Invité à faire une comparaison entre Picasso et Leonard de Vinci, le peintre malien explique que « les deux artistes ont rempli chacun, en ce qui le concerne, son époque dans l’histoire de l’art. Chacun a créé des concepts inédits qui ont influencé le monde ».
Quant à Ky-Sikiri, l’une des figures tutélaires de la sculpture contemporaine au Burkina Faso, il déclare que « Picasso est phénoménal par sa capacité à sortir des volumes, en un ou deux coups de brosse »
Le sculpteur burkinabè, président d’honneur de la première édition de BISO, constate que « Picasso a permis au monde de comprendre d’autres formes d’expression artistique extra-occidentales ».
Les deux artistes africains jugent fructueux leur séjour à Dakar car ayant permis des échanges profonds avec le Directeur général du MCN et des rencontres for enrichissantes avec d’autres artistes.
Ils ont aussi salué la performance du MCN pour avoir réussi à monter une belle exposition de Picasso à Dakar.

blog-image

Conférence sur le thème « Refonder le partenariat entre l’Europe et l’Afrique »

Cette année encore, le Musée des Civilisations noires a été retenu pour accueillir, ce lundi 11 avril 2022 à 10 h, une conférence publique initiée par l’Ambassadeur de France, Son Excellence M. Philippe LALLIOT sur le thème « Refonder le partenariat entre l’Europe et l’Afrique ». Cet événement a rassemblé plus de 300 étudiants de BEM Management School, pour un échange fructueux avec des invités de marque parmi lesquels SEM. Siemon Sönke, Ambassadeur d’Allemagne, SEM. Hubert Roisin, Ambassadeur de Belgique, SEM. Nicolae Nastase, Ambassadeur de Roumanie, Mme Andréa Touskova, Première Conseillère Ambassade de la République Tchèque, Mme Tania Martin, Cheffe de Coopération à l’Ambassade du Grand-Duché de Luxembourg pour échanger avec les étudiants de BEM Dakar. Au cours d’un débat ouvert, les étudiants de BEM Management School ont pu leur poser des questions sur la lutte contre le terrorisme, la situation en Ukraine et son impact sur les pays africains, la levée de la propriété intellectuelle sur le vaccin Covid, la question migratoire et bien d’autres sujets d’actualités. « L’objectif était d’échanger autour des problématiques très importantes, sur comment refonder la relation de partenariat entre l’Union européenne et l’Union africaine », a expliqué le Directeur Business School et Doyen associé de BEM, Dr El’hadji Malick Faye.  À la fin de la conférence, Faye l a exprimé sa grande satisfaction et a promis de revenir au MCN, l’année prochaine.
blog-image

Picasso à Dakar

La revue de presse est disponible ici
blog-image

SWWR 2022 : LANCEMENT RÉGIONAL

Le Musée des Civilisations Noires a reçu aujourd’hui à l’Agora le SWWR 2022 : lancement Régional basé sur la construction des sociétés égalitaires et inclusives en Afrique de l’Ouest et du Centre.
Il s’agit de faire l’État du volontariat dans le monde. En effet, tous les trois ans le programme VNU publie le rapport sur l’ONU conçue pour renforcer la compréhension du volontariat dans le monde, une publication phare de l’ONU conçue pour renforcer la compréhension du volontariat et démontrer son universalité, son étendue et sa portée au XXème siècle.
Madame la ministre de la jeunesse de la république du Sénégal , madame la ministre d’état pour le FCT de la république fédérale du Nigéria, Monsieur le coordinateur du Programme UNISS, la directrice d’IDEP et la directrice de Corps Africa étaient les parties prenantes contributrices de cet évènement.
Le lancement a porté sur la discussion mondiale au niveau régional, en examinant comment les principes de collaboration entre les volontaires et gouvernements sont démontrés dans la région, comment les modèles peuvent être améliorés et comment les parties prenantes pourraient travailler ensemble par le biais d’initiatives, d’apprentissage conjoint, ou d’autres aspects pour faire avancer le rapport. L’événement servira également de plateforme pour relancer le chapitre sénégalais de l’initiative de la grande muraille Verte, qui vise, par une collaboration entre le gouvernement et ses citoyens, à contrer la menace persistante du changement climatique ,de la sécheresse, de la famine et des conflits et migrations qui en résultent, en faisant pousser un mur vert de 8000 km sur toute la largeur de l’Afrique. Le projet promet de changer la vie de millions de sahéliens en revitalisant les paysages dégradés à une échelle sans précédent , en leur offrant une sécurité alimentaire , des emplois et une raison de rester dans leurs communauté. Des études de cas et des exemples locaux qui ont contribué au SWWR seront également mis en évidence et des discussions entre les gouvernements régionaux, le système des Nations Unies et les VIO exploreront des solutions innovantes pour renforcer le contrat social.

blog-image

Picasso à Dakar, 1972-2022

Un demi-siècle après la présentation de son travail au Musée dynamique, Picasso revient aujourd’hui à Dakar, au Musée des Civilisations noires, à travers une exposition inédite par son contenu, son ampleur et sa résonance historique : « Picasso à Dakar, 1972-2022».
Engagé dès 2016 par le Musée national Picasso-Paris, le projet est issu de l’engagement fort de l’établissement en faveur de la diffusion large de l’œuvre de Picasso et de relectures sans cesse renouvelées autour de sa réception. Il a rapidement reçu l’appui du musée du quai Branly – Jacques Chirac car cette opération de collaboration culturelle internationale répond pleinement à la politique que mène actuellement l’établissement pour favoriser la circulation des œuvres d’art en Afrique. Le projet a mûri cinq années durant afin que cette exposition exceptionnelle puisse trouver au Musée des Civilisations noires un écrin parfait.
Cette manifestation est donc le fruit d’une collaboration inédite et exemplaire entre quatre musées, à l’articulation de l’Afrique et de l’Europe, entre Dakar et Paris. Avec leurs héritages propres, leurs collections et leurs responsabilités présentes, le musée des Civilisations noires, le musée Théodore Monod d’art africain, le musée national Picasso-Paris et le musée du quai Branly – Jacques Chirac ont souhaité partager un projet où l’histoire de l’art s’écrit en partage autour d’œuvres, de connaissances et d’idées mises en commun.

blog-image

PRETE-MOI TON REVE LA COLLECTION PANAFRICAINE

Prête-moi ton rêve remarquablement conçue à Casablanca par la Fondation pour le Développement de la Culture contemporaine africaine trouve tout naturellement sa place au MCN qui sera la première étape d’une itinérance qui contribuera à promouvoir davantage la production contemporaine africaine. Elle sera naturellement en dialogue avec les Grandes œuvres de la Biennale de Dakar qui a servi de révélateur à plusieurs artistes qui ont participé à l’exposition Prête-moi ton Rêve de Casablanca.

blog-image

L’Appropriation des Religions Abrahamiques

Parmi les influences extérieures que les sociétés africaines ont eu à subir au cours de leur évolution et qui ont profondément marqué leur destin, l’Islam n’en est pas la moindre de par son idéologie et ses institutions. Le Darussalam, le royaume de la paix, se superpose à l’Empire colonial. Ici, l’Islam est soufi—Islam des sectes et des confréries —un effort pour dépasser le formalisme et prévenir la décadence qui menace la foi, par un développement spirituel, un approfondissement de la vie intérieure.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Spiko Dark par Spicethemes